Catégorie : Social médias

Dois-je recruter un Community Manager pour mon entreprise ? [Vidéo]

Le 14 mars 2017, par Jean-Christian Rivet

La question qui revient très souvent depuis ces 15 dernières années concerne le recrutement de professionnels du web, notamment au poste de Community manager.
En intégrant en interne des personnes ayant des compétences en Community management, l’entreprise cherche à gagner en souplesse et en réactivité, autant de qualité indispensables à l’heure du digital.

 La bonne question est… ?

Si les interrogations qui l’accompagnent sont plutôt « A-t-on de quoi occuper une personne à plein temps ?» et « Va-t-on être capable de piloter cette personne ?», la vraie question à se poser au départ est : « Ai-je bien compris les missions, les rôles, les métiers, ce qui fait un bon Community manager »

La plupart du temps, on s’aperçoit que les structures qui réussissent l’intégration d’un Community manager (CM), sont celles qui ont construit un vrai projet autour du numérique : transformation digitale, web marketing et stratégie social média. Dans ce cas, le Community manager n’est pas isolé, il fait partie d’une équipe. Pourquoi est-ce important ? Parce qu’il va aller collecter des informations dans l’entreprise pour les traduire en contenu pour les réseaux sociaux.  Il est chargé également d’alimenter les conversations dans les réseaux sociaux, en particulier s’il doit animer la relation clients via une page Facebook par exemple.

Plusieurs profils de Community manager

Il y a plusieurs profils de CM. Certains vont avoir une sensibilité plutôt marketing ou commerciale ; il existe des formations de Web marketeurs ou de Community manager spécialisés dans le cadre de la relation client. C’est un profil répandu chez les professionnels du voyage, qui recherchent davantage des gens sachant dialoguer à travers les réseaux.

D’autres présentent des compétences plus techniques, qui toucheront aux technologies de l’information, comme par exemple un développeur ou un graphiste. Ces profils-là assurent des missions un peu plus larges que le community management, en particulier celles qui consistent à actualiser un site web ou à mettre en place et administrer un blog. Ils interviennent sur toute la démarche de communication digitale.

Le choix du Community manager sera lié à vos objectifs :

Si vous avez un objectif de relation clients, vous vous orienterez vers un profil plutôt marketing ;

Si vous cherchez à gagner en visibilité ou en notoriété de marque, prenez quelqu’un qui pourra produire du contenu soit visuel (graphiste), soit éditorial. De plus en plus de journalistes se positionnent sur ce créneau, en étant capables d’écrire et d’aller sur le terrain ou effectuer un reportage lors d’un salon.

Quel statut pour la personne que je vais choisir ?

L’un des statuts souvent évoqués, et qui semble attractif, est de faire appel à un stagiaire. De nombreuses entreprises décident de tester l’intégration d’un Community manager avec cette formule. Si vous prenez quelqu’un en alternance ou en stage avec l’objectif de continuer sa formation, puis d’en faire un collaborateur, c’est une démarche très intéressante. En revanche, le calcul n’est pas bon si vous êtes dans un objectif de court terme. Un turn-over important de stagiaires ou d’alternants tous les ans ou tous les 6 mois est dommageable pour la stratégie numérique de l’entreprise. A ce poste, vous avez besoin de quelqu’un qui connaisse parfaitement votre entreprise et qui soit intégré aux équipes. Si ce n’est pas le cas, autant prendre une agence qui vous coûtera peut-être moins cher et chez qui vous trouverez de multi-compétences.

Deuxième possibilité, que l’on vous recommande : prendre quelqu’un qui a déjà de l’expérience. La personne va être opérationnelle tout de suite et vous allez pouvoir lui confier des missions rapidement. Grâce à son expérience, elle a du recul sur les médias sociaux, elle connait les comportements, voire les chiffres-clés. Elle sera donc force de proposition sur les pistes à suivre.

Enfin, il y a le statut Freelance. Assurez-vous que ce dernier possède une vraie expérience et vérifiez l’adéquation de son profil avec vos objectifs : profil plutôt technique, marketing, créatif, rédactionnel ?

Alors, dois-je recruter un community manager ?

OUI, si vous avez des besoins récurrents par rapport à votre stratégie sociale et/ou à votre web marketing. Et si votre Community manager est amené à intervenir dans toutes les activités web marketing : réseaux sociaux, maintenance du site Web, du blog, réalisation d’e-mailing, etc.

En revanche, si vous êtes sur une activité plutôt saisonnière avec des périodes très chargée pendant l’année, le fait de déléguer à une agence avec davantage de ressources, sera sans doute plus efficace.

Le 14 mars 2017, par Jean-Christian Rivet dans la catégorie Social médias