Catégorie : Interviews
Christelle Plessis

Connaissez-vous la certification Opquast ?

Le 27 octobre 2017, par Claire Goutines

Christelle Plessis, de l’agence Qokoon, est spécialisée dans la conception et l’intégration de sites web, avec une forte expertise UX. Pour affiner ses connaissances techniques, elle a choisi de se former et de valider la certification Opquast, qui évalue les compétences des professionnels du Web et de l’informatique.

Comment débute-on avec Opquast ?

Christelle Plessis : La première étape est d’acheter leur livre, très complet. Il regroupe 220 points de qualité sur tous les aspects d’un site : ergonomie, référencement, navigation, graphisme, etc. Pour chaque point, le livre explique les arguments et surtout la manière de mettre en place la bonne pratique. Ensuite on s’inscrit à la plateforme Opquast, ce qui fournit un accès illimité pour s’entrainer pendant 3 mois. Il y a des contenus pédagogiques et des exercices sous forme de QCM permettant de valider les connaissances acquises par chapitre. Après un certain temps, le système offre la possibilité de passer des examens blancs afin de tester son niveau.

 

Et le jour J ?

C.P. Lorsque je me suis sentie prête, j’ai pris rendez-vous pour passer l’examen en ligne. Ce jour-là, cela se passe par skype avec un certificateur Opquast qui vérifie via la caméra que tout se passe dans des conditions régulières. Nous disposons d’1H1/2 pour répondre aux 125 questions. Et le résultat tombe dans l’heure.

 

Alors, quel score ?

C.P. 935 sur 1000 ! Un score supérieur à 900 équivaut au niveau expert, qui garantit une maîtrise complète des bonnes pratiques et du vocabulaire associé. L’examen est réussi à partir de 500 points.

 

Qu’est-ce cette certification vous a apporté ?

C.P. Une ouverture… Dans la mesure où les connaissances sont transversales, j’ai acquis ainsi un véritable éclairage sur les autres métiers du web. Je comprends mieux désormais les problématiques du graphiste, du rédacteur ou du référenceur. Ensuite, cela donne des bases solides pour argumenter vis-à-vis d’un client et mieux les accompagner sur leur projet web en fonction de leurs objectifs et de leur budget.

Dernier point : ayant un très bon score, je peux l’afficher sur mon site ou des propositions commerciales. C’est un argument commercial.

 

Vous êtes très engagée dans la démarche UX (expérience utilisateur). Est-ce lié ?

C.P. Oui, complètement. Lorsqu’on conçoit des sites centrés sur l’utilisateur, on tient compte de l’ensemble de l’interaction avec un site : l’étape de découverte avant l’arrivée sur le site – comment le faire connaître (communication, référencement) -, la navigation sur le site en lui-même et enfin les retours suite à la navigation (réponse donnée suite à l’envoi d’un formulaire, traitement d’une commande, service après-vente, demande de rendez-vous,…). Opquast est sur la même démarche de qualité : placer l’utilisateur en premier. Pour cette orientation UX, je me suis formée grâce à un institut en anglais (Interaction Design Foundation) et j’ai plaisir à transmettre ce savoir en donnant des conférences et des cours.

 

Un mot sur Qokoon ?

Je crée des sites web depuis plusieurs années mais je souhaitais donner une identité plus forte à l’agence. Qokoon est une nouvelle identité pour moi. Comme cocoon, cocon, cette enveloppe dans laquelle se déploit confortablement un être vivant et dans laquelle nous pouvons développer des projets dans un cadre positif, créatif et confortable, en se donnant le temps de la réflexion et du travail bien fait.

Le 27 octobre 2017, par Claire Goutines dans la catégorie Interviews